A mon propos

Présentation :

Née à Paris en 1951, les chats font immédiatement partie de ma vie.

Patolait, tout d'abord, une chatte de maison noire aux pattes blanches, dans l'Yonne où je grandis jusqu'à 7 ans, puis Minette, noire et blanche, et son fils Sydney, tout noir au Sahara, à Hassi Messaoud où nous vivons jusqu'à l'indépendance de l'Algérie, avec retour en Métropole en 1962.

Plus tard, Sopalin, un croisé Chartreux tout noir nous accompagne pendant 13 ans.

Dès que j'ai un « chez moi », le chat entre dans la maison.

C'est tout d'abord Jupiter, un chat de « traboule », offert par ma soeur. Il est red mackerel tabby et blanc. Malheureusement, il tombe dans une « boutasse » (trou d'eau) à 6 mois, et en meurt. Nous sommes en janvier 1977.

Une exposition féline doit avoir lieu 15 jours plus tard. C'est là que commence mon immersion dans le monde félin, avec Melinda de la Vanoise.

 

Les Abyssins Silver d'Alyse Pagerie

C'est en 1977 que j'entre dans le monde félin en achetant ma première chatte de race : Melinda de la Vanoise, une siamoise lilac point.

L'année suivante, je me renseigne pour faire une portée, et demande « De quelle couleur seront mes chatons ? ».

Personne ne peut me répondre !

J'expose ma première portée en février 1979, sous l'affixe « d'Alyse de la Pagerie », enregistré en 1978 au LOPF. Je rencontre Aline et Philippe Noël et leur demande s'ils seraient intéressés par un document sur la couleur des futurs chatons.

Ils me répondent OUI, et je vais noter régulièrement le résultat de leurs portées, ainsi que de celles de deux autres éleveurs de Siamois et Orientaux lyonnais, pendant une année.

Au bout de ce temps, j'envoie le résultat de mes recherches au Professeur Michel FRANCK, à l'E.N.V de Lyon.

Il a la gentillesse de venir me donner les bases de la génétique féline, que l'on trouve dans les livres de Roy Robinson, auteur anglais.

C'est le début d'une longue recherche qui aboutit à la parution, en 1990, de « De Quelle Couleur Seront mes Chatons ? » aux éditions du Point Vétérinaire. Ce livre est épuisé en 2001, et 2004 voit la parution de mon second livre : « Le chat de race. Conseils d'élevage et abrégé de génétique de la robe » aux Editions Chirons. 2006 voit la parution d'un troisième livre, version canine du chat de race. Juillet 2012 voit la parution de " Le nouveau chat de race ". Le dernier est arrivé en mai 2016 : Le nouveau chat de race, 3ème édition qu'on peut commander ici :

https://jmgeditions.fr/index.php?id_product=381&controller=product&search_query=Le+nouveau+chat+de+race&results=1

C'est en 1985 qu'Ariane des Teyssonière, Abyssine sorrel, entre dans ma vie. Je la rebaptise « Aorée », et elle est la base de ma lignée d'abyssin silver.

Je la marie à Vicky du Val des Chênes, un British Shorthair Chinchilla. Bilitis d'Alyse de la Pagerie, ma « G1 » (première génération d'Abyssin silver) née de cette union.

Vous pouvez voir la suite du travail effectué dans « Ma Lignée ».

Actuellement, naissent à la chatterie des chatons de 13 et 14ème génération, qui sont de plus en plus conformes au standard de la race. C'est en 2005 que mon affixe devient « d'Alyse Pagerie », plus concis.

Le travail de ma lignée

Dès le début, en 1977, si mes moyens me l'avaient permis, c'est un abyssin que j'aurais acheté. Malheureusement, un abyssin m'était proposé au prix de 2500 Frs, et mon salaire mensuel n'était que de 750 Frs ! A l'époque, il n'était pas de mise de proposer le paiement d'un chat en plusieurs fois !

C'est donc une siamoise qui était venue partager ma vie.

Ce n'est qu'en 1985, qu'une Abyssine entrait à la maison.

J'avais demandé à Aline et Philippe Noël, qui faisaient beaucoup d'expositions à l'étranger, de me trouver une abyssine sorrel silver. Ils en avaient vu en Hollande, mais les éleveurs ne vendaient pas la plus jolie.

C'est la raison qui a fait qu'Aorée, cinnamon (sorrel) non argent, a été à la base de mon travail.

Mariée à Vicky du Val des Chênes, british chinchilla, elle donna ma première « abyssine » black silver : Bilitis d'Alyse de la Pagerie née en septembre 1986.

Cette chatte inscrite au RIEX a été exposée, et est devenue Championne.

Avril 1988, Bilitis mariée à Astérix de la Jarèal (cinnamon, sorrel) donne Dory d'Altaïr (sous l'affixe de mon mari), cinnamon (sorrel) silver, G2. Celle-ci voit la proportion de sang british descendre à 25%. Elle est encore assez lourde, mais ne présente presque pas de marques tabby. Exposée, elle devient championne internationale.

En juin 1991, Dory est mariée à Nuby Blue Puma, à Pascal Pobé.

Merci à M.Pobè de m'avoir permis, ainsi, d'introduire la dilution dans ma lignée. Gennetic's Black Silver naît en août 1991 de cette union. Elle n'a aucune marque tabby. Le gène du motif marbré, passé par Vicky est éliminé. Genn, G3, n'a plus que 12,5 % de sang British. Elle fait une très belle carrière en exposition et devient Grande championne Internationale.

Dans mon optique de produire des abyssins blue silver, Genn est mariée à Farouk de Maïlys, qui est bleu.

Le 6 juillet 1994 né Jewel Blue Silver (blue silver). C'est un grand chat présentant très peu de défaut. Il part chez Fernand Dister, en Belgique, à la chatterie des Amours Félines de Sincay.

Il est G4, et n'a plus que 6,75% de sang British.

Ce chat est exposé et fait une superbe carrière selon le parcours WCF. Il devient Champion du Monde.

Il reproduit et donne, entre autres, O'Nell Silver des Amours Félines de Sincay le 20 avril 1998 avec sa fille Naomi. Naomi est cinnamon silver, O'Nell est blue silver.

Naomi, G5 a 3,38% de sang British.

O'Nell (blue silver), produit de Naomi et de son père a 5,07% de sang British !

J'achète O'Nell, puis, plus tard, sa soeur Tia Silver, fawn silver, née en 2000.

O'Nell reproduit et donne des chatons G7 qui ont 2,54% de sang British.

Ainsi est Vaïtéa Silver d'Alyse de la Pagerie, black silver née le 18 septembre 2004.

Celle-ci, mariée à Vulcain Suri'Cat, mâle sorrel, a donné les premiers chatons G8 (1,27% de sang British) nés chez moi.

Amy Ri Néo Silver (A.R.N)(black silver), d'Alyse Pagerie a reproduit à la chatterie des Rêves de Jadis, où elle a eu, avec Zender's Arizona Dream, Drakkar Silver, black silver, qui, marié à En Kara Silver des Maùrê di Ânkh, a eu de beaux chatons, et marié à Fée Line Silver, a eu 4 chatons black silver de 11ème génération.

Les descendantes de O'Nell et Vaïtéa ont reproduit à la chatterie et d'elles sont issues mes aby silver actuelles. 

Les générations suivantes : Cool Baby (qui a reproduit à la chaterie des Rêves d'Aton) sa fille D'Alyse silver des Rêves d'Aton, Diem Tu, Fénomène silver (à la chatterie du Harem d'Eden), Gaïa silver, Ick-Art et I-Reine, I-Furtif, Ig-Or, Iroquoise silver des Maùrê di Ânkh, Noëlyse silver et en 2018 Or-Hizon silver, fille de Noëlyse silver et Abyfelis Mingus et On Sème silver du Chitwan fille d'Iroquoise silver des Maùrê di Ankh et Ick-Art silver d'Alyse Pagerie "les femelles.

Je remercie tous ceux qui m'ont accompagnée tout au long de ce parcours, tous ceux qui sont devenus des amis et qui continuent cette sélection en particulier Veronique de Lord Chester, Isa des Maùrê di Ankh, Céline du Chitwan et Bruno d'Addis Abbeba.

Juge

En 2004, après la parution de mon second livre, j'ai entamé la formation de juge. C'est avec 97/100 que j'ai passé l'examen pour devenir élève juge en janvier 2004.

La formation de juge demandant l'obtention du CETAC option chat, j'ai suivi le stage à Lyon en 2005.

Là encore, j'ai pris beaucoup de plaisir à participer. En particulier avec le professeur Bossé, en génétique. Nous avons pu, l'un comme l'autre, échanger avec une personne qui parlait le même langage !!! Ce n'est pas si fréquent.

J'ai passé mon examen général pour devenir élève juge le 12/04/2006, puis j'ai passé les examens pour les différentes races et ai enfin fini ce long parcours en devenant juge toute race en février 2018.

Je remercie tous les éleveurs qui m'ont présenté une fois supplémentaire leur chat et les juges qui ont bien voulu me donner de leur temps autant pour ma formation que pour le passage de mes examens.

alyse brisson juge loof

Mes chats et moi.

Ma vie d'éleveur a été jalonnée de grandes joies, mais aussi de tristesse.

Ainsi, Aorée m'a quitté à 3 ans, en pleine force de l'âge. Je venais de décider de ne plus la marier qu'à des abyssins, ma première abyssine silver étant née. Malheureusement, un abcès dans l'oreille interne me l'enlevait bien trop tôt.

Bilitis étant à mon mari, elle parti avec lui. Ben oui, ça arrive !

Dory ne s'entendant pas avec sa fille, qu'elle castrait psychologiquement, a fini ses jours en toute quiétude chez des amis.

Genn est morte à 6 ans d'un gros problème rénal. Les analyses faites à l'E.N.V. de Lyon ont prouvé qu'il ne s'agissait pas d'amyloïdose, grande crainte des éleveurs d'abyssins.

O'Nell m'a donné des joies immenses. Elle m'a donné la première portée de 5 chatons née à la maison.

Cependant, comme la plupart des chats, O'Nell voulait son humain à elle toute seule. Alors, la mort dans l'âme, je l'ai laissé partir chez une amie. Et elle y a été heureuse, et lui faisait des câlins aussi passionnés que ceux auxquels j'avais droit. Son bonheur plus que le mien m'importait. Elle est partie à l'âge vénérable de 16 ans.

Vaïtéa fille d'O'Nell a partagé ma vie, sa petite fille, D'Alyse silver des Rêves d'Aton lui a succédé, puis en 2011, c'est Fée Line, très jolie Abyssine black silver née le 03/04/2010, accompagnée en 2012 de Gaïa Silver du Harem d'Eden (sa demi-soeur). Elles m'ont fait don d'I-Reine et d'Isy d'Or,et ce sont leurs descendantes qui m'accompagnent maintenant.

Seul l'avenir dira ce que sera la suite...

Remarques :

N'oublions pas que, comme l'a si bien décrit Rudyard Kippling :

Le chat est un solitaire, c'est : Le chat qui va tout seul.

Il arrive que des chats vivent en groupe, et y trouvent leur bonheur, mais ils préfèrent presque tous avoir un territoire et un humain pour eux seuls.

Cependant, il est envisageable d'avoir plusieurs chats, particulièrement si le territoire offert est grand, s'ils restent seuls toute la journée, et que les chatons sont pris en même temps.

J'ai remarqué, et d'autres éleveurs avec moi, que les chats sont « racistes ». Ils préfèrent un compagnon de la même race qu'eux, voire de la même couleur ! Etonnant, mais maintes fois observé !!!


Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant.